1 Corinthiens 3

Traduction Louis Segond

1
Pour moi, frères, ce n'est pas comme à des hommes spirituels que j'ai pu vous parler, mais comme à des hommes charnels, comme à des enfants en Christ.

Martin : Et pour moi, mes frères, je n'ai pu vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des hommes charnels, c'est-à-dire, comme à des enfants en Christ.
Ostervald : Pour moi, frères, je n'ai pu vous parler comme à des hommes spirituels; mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants en Christ.
Darby : Et moi, frères, je n'ai pas pu vous parler comme à des hommes spirituels, mais comme à des hommes charnels, comme à de petits enfants en Christ.


2
Je vous ai donné du lait, non de la nourriture solide, car vous ne pouviez pas la supporter; et vous ne le pouvez pas même à présent, parce que vous êtes encore charnels.

Martin : Je vous ai donné du lait à boire, et non pas de la viande, parce que vous ne la pouviez pas encore porter; même maintenant vous ne le pouvez pas encore; parce que vous êtes encore charnels.
Ostervald : Je vous ai donné du lait à boire, et non de la viande, car vous n'étiez pas en état de la supporter; maintenant même, vous ne le pouvez pas, parce que vous êtes encore charnels.
Darby : Je vous ai donné du lait à boire, non pas de la viande, car vous ne pouviez pas encore la supporter, et même maintenant encore vous ne le pouvez pas,


3
En effet, puisqu'il y a parmi vous de la jalousie et des disputes, n'êtes-vous pas charnels, et ne marchez-vous pas selon l'homme?

Martin : Car puisqu'il y a parmi vous de l'envie, et des dissensions, et des divisions, n'êtes-vous pas charnels, et ne vous conduisez-vous pas à la manière des hommes?
Ostervald : Car, puisqu'il y a parmi vous de l'envie, des dissensions et des partis, n'êtes-vous pas charnels, et ne vous conduisez-vous pas selon l'homme?
Darby : car vous êtes encore charnels. Car, puisqu'il y a parmi vous de l'envie et des querelles, n'êtes-vous pas charnels et ne marchez-vous pas à la manière des hommes?


4
Quand l'un dit: Moi, je suis de Paul! et un autre: Moi, d'Apollos! n'êtes-vous pas des hommes?

Martin : Car quand l'un dit: pour moi, je suis de Paul; et l'autre: pour moi, je suis d'Apollos; n'êtes-vous pas charnels?
Ostervald : Car lorsque l'un dit: Pour moi, je suis de Paul; et l'autre: Moi, je suis d'Apollos, n'êtes-vous pas charnels?
Darby : Car quand l'un dit: Moi, je suis de Paul; et l'autre: moi, je suis d'Apollos, n'êtes-vous pas des hommes?


5
Qu'est-ce donc qu'Apollos, et qu'est-ce que Paul? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun.

Martin : Qui est donc Paul, et qui est Apollos, sinon des Ministres, par lesquels vous avez cru, selon que le Seigneur a donné à chacun?
Ostervald : Qui est donc Paul, et qu'est Apollos, sinon des ministres par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l'a donné à chacun?
Darby : Qui donc est Apollos, et qui Paul? Des serviteurs par lesquels vous avez cru, et comme le Seigneur a donné à chacun d'eux.


6
J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a fait croître,

Martin : J'ai planté; Apollos a arrosé; mais c'est Dieu qui a donné l'accroissement.
Ostervald : J'ai planté, Apollos a arrosé, mais Dieu a donné l'accroissement.
Darby : Moi, j'ai planté, Apollos a arrosé; mais Dieu a donné l'accroissement.


7
en sorte que ce n'est pas celui qui plante qui est quelque chose, ni celui qui arrose, mais Dieu qui fait croître.

Martin : Or ni celui qui plante, ni celui qui arrose, ne sont rien; mais Dieu, qui donne l'accroissement.
Ostervald : C'est pourquoi ni celui qui plante, ni celui qui arrose, n'est quelque chose, mais Dieu qui donne l'accroissement.
Darby : De sorte que ni celui qui plante n'est rien, ni celui qui arrose, mais Dieu qui donne l'accroissement.


8
Celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.

Martin : Et tant celui qui plante, que celui qui arrose, ne sont qu'une même chose; mais chacun recevra sa récompense selon son travail.
Ostervald : Or, celui qui plante et celui qui arrose sont égaux, et chacun recevra sa récompense propre selon son propre travail.
Darby : Or celui qui plante et celui qui arrose sont un; mais chacun recevra sa propre récompense selon son propre travail.


9
Car nous sommes ouvriers avec Dieu. Vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu.

Martin : Car nous sommes ouvriers avec Dieu; et vous êtes le labourage de Dieu, et l'édifice de Dieu.
Ostervald : Car nous sommes ouvriers avec Dieu; vous êtes le champ de Dieu, l'édifice de Dieu.
Darby : Car nous sommes collaborateurs de Dieu; vous êtes le labourage de Dieu, l'édifice de Dieu.


10
Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus. Mais que chacun prenne garde à la manière dont il bâtit dessus.

Martin : Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement comme un sage architecte, et un autre édifie dessus; mais que chacun examine comment il édifie dessus.
Ostervald : Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, j'ai posé le fondement, comme un sage architecte, et un autre bâtit dessus; mais que chacun prenne garde comment il bâtit dessus.
Darby : Selon la grâce de Dieu qui m'a été donnée, comme un sage architecte, j'ai posé le fondement, et un autre édifie dessus; mais que chacun considère comment il édifie dessus.


11
Car personne ne peut poser un autre fondement que celui qui a été posé, savoir Jésus Christ.

Martin : Car personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé, lequel est Jésus-Christ.
Ostervald : Car personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui a été posé, lequel est Jésus-Christ.
Darby : Car personne ne peut poser d'autre fondement que celui qui est posé, lequel est Jésus Christ.


12
Or, si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume, l'oeuvre de chacun sera manifestée;

Martin : Que si quelqu'un édifie sur ce fondement, de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume;
Ostervald : Que si quelqu'un bâtit sur ce fondement avec de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, ou du bois, du foin, du chaume, l'œuvre de chacun sera manifestée;
Darby : Or si quelqu'un édifie sur ce fondement de l'or, de l'argent, des pierres précieuses, du bois, du foin, du chaume,


13
car le jour la fera connaître, parce qu'elle se révèlera dans le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'oeuvre de chacun.

Martin : L'oeuvre de chacun sera manifestée; car le jour la fera connaître, parce qu'elle sera manifestée par le feu; et le feu éprouvera quelle sera l'oeuvre de chacun.
Ostervald : Car le jour la fera connaître, parce qu'elle sera révélée par le feu, et le feu éprouvera ce qu'est l'œuvre de chacun.
Darby : l'ouvrage de chacun sera rendu manifeste, car le jour le fera connaître, parce qu'il est révélé en feu; et quel est l'ouvrage de chacun, le feu l'éprouvera.


14
Si l'oeuvre bâtie par quelqu'un sur le fondement subsiste, il recevra une récompense.

Martin : Si l'oeuvre de quelqu'un qui aura édifié dessus, demeure, il en recevra la récompense.
Ostervald : Si l'œuvre que quelqu'un a bâtie subsiste, il en recevra la récompense.
Darby : Si l'ouvrage de quelqu'un qu'il aura édifié dessus demeure, il recevra une récompense;


15
Si l'oeuvre de quelqu'un est consumée, il perdra sa récompense; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.

Martin : Si l'oeuvre de quelqu'un brûle, il en fera la perte; mais pour lui, il sera sauvé, toutefois comme par le feu.
Ostervald : Si l'œuvre de quelqu'un brûle, il en fera la perte; pour lui, il sera sauvé, mais comme au travers du feu.
Darby : si l'ouvrage de quelqu'un vient à être consumé, il en éprouvera une perte, mais lui-même il sera sauvé, toutefois comme à travers le feu.


16
Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous?

Martin : Ne savez-vous pas que vous êtes le Temple de Dieu, et que l’Esprit de Dieu habite en vous?
Ostervald : Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu, et que l'Esprit de Dieu habite en vous?
Darby : Ne savez-vous pas que vous êtes le temple de Dieu et que l'Esprit de Dieu habite en vous?


17
Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et c'est ce que vous êtes.

Martin : Si quelqu'un détruit le Temple de Dieu, Dieu le détruira; car le Temple de Dieu est saint, et vous êtes ce Temple.
Ostervald : Si quelqu'un détruit le temple de Dieu, Dieu le détruira; car le temple de Dieu est saint, et vous êtes ce temple.
Darby : Si quelqu'un corrompt le temple de Dieu, Dieu le détruira, car le temple de Dieu est saint, et tels vous êtes.


18
Que nul ne s'abuse lui-même: si quelqu'un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage.

Martin : Que personne ne s'abuse lui-même; si quelqu'un d'entre vous croit être sage en ce monde, qu'il se rende fou, afin de devenir sage.
Ostervald : Que personne ne s'abuse soi-même. Si quelqu'un d'entre vous pense être sage en ce monde, qu'il devienne fou, pour devenir sage;
Darby : Que personne ne s'abuse soi-même: si quelqu'un parmi vous a l'air d'être sage dans ce siècle, qu'il devienne fou, afin de devenir sage;


19
Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu. Aussi est-il écrit: Il prend les sages dans leur ruse.

Martin : Parce que la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu; car il est écrit: il surprend les sages en leur ruse.
Ostervald : Car la sagesse de ce monde est une folie devant Dieu; aussi est-il écrit: Il surprend les sages dans leurs ruses.
Darby : car la sagesse de ce monde est folie devant Dieu; car il est écrit: "Celui qui prend les sages dans leurs ruses",


20
Et encore: Le Seigneur connaît les pensées des sages, Il sait qu'elles sont vaines.

Martin : Et encore: le Seigneur connaît que les discours des sages sont vains.
Ostervald : Et encore: Le Seigneur connaît que les pensées des sages sont vaines.
Darby : et encore: "Le *Seigneur connaît les raisonnements des sages, qu'ils sont vains".


21
Que personne donc ne mette sa gloire dans des hommes; car tout est à vous,

Martin : Que personne donc ne se glorifie dans les hommes; car toutes choses sont à vous;
Ostervald : Que personne donc ne mette sa gloire dans les hommes, car toutes choses sont à vous;
Darby : Que personne donc ne se glorifie dans les hommes, car toutes choses sont à vous,


22
soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir.

Martin : Soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir, toutes choses sont à vous,
Ostervald : Soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit le monde, soit la vie, soit la mort, soit les choses présentes, soit les choses à venir; toutes choses sont à vous,
Darby : soit Paul, soit Apollos, soit Céphas, soit monde, soit vie, soit mort, soit choses présentes, soit choses à venir: toutes choses sont à vous,


23
Tout est à vous; et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu.

Martin : Et vous à Christ, et Christ à Dieu.
Ostervald : et vous êtes à Christ, et Christ est à Dieu.
Darby : et vous à Christ, et Christ à Dieu.



Précédent    Suivant


Contact