1 Jean 3 (Darby)

3 : 1
Voyez de quel amour le Père nous a fait don, que nous soyons appelés enfants de Dieu; c'est pourquoi le monde ne nous connaît pas, parce qu'il ne l'a pas connu.
3 : 2
Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n'a pas encore été manifesté; nous savons que quand il sera manifesté, nous lui serons semblables, car nous le verrons comme il est.
3 : 3
Et quiconque a cette espérance en lui, se purifie, comme lui est pur.
3 : 4
Quiconque pratique le péché, pratique aussi l'iniquité, et le péché est l'iniquité.
3 : 5
Et vous savez que lui a été manifesté, afin qu'il ôtât nos péchés; et il n'y a point de péché en lui.
3 : 6
Quiconque demeure en lui ne pèche pas; quiconque pèche ne l'a pas vu, ni ne l'a pas connu.
3 : 7
Enfants, que personne ne vous égare: celui qui pratique la justice est juste, comme lui est juste.
3 : 8
Celui qui pratique le péché est du diable, car dès le commencement le diable pèche. C'est pour ceci que le Fils de Dieu a été manifesté, afin qu'il détruisît les oeuvres du diable.
3 : 9
Quiconque est né de Dieu ne pratique pas le péché, car la semence de Dieu demeure en lui, et il ne peut pas pécher, parce qu'il est né de Dieu.
3 : 10
Par ceci sont rendus manifestes les enfants de Dieu et les enfants du diable: quiconque ne pratique pas la justice n'est pas de Dieu, et celui qui n'aime pas son frère.
3 : 11
Car c'est ici le message que vous avez entendu dès le commencement, savoir que nous nous aimions l'un l'autre,
3 : 12
non comme Caïn était du méchant et tua son frère. Et pour quelle raison le tua-t-il? Parce que ses oeuvres étaient mauvaises et que celles de son frère étaient justes.
3 : 13
Ne vous étonnez pas, frères, si le monde vous hait.
3 : 14
Nous, nous savons que nous sommes passés de la mort à la vie, parce que nous aimons les frères; celui qui n'aime pas son frère demeure dans la mort.
3 : 15
Quiconque hait son frère est un meurtrier, et vous savez qu'aucun meurtrier n'a la vie éternelle demeurant en lui.
3 : 16
Par ceci nous avons connu l'amour, c'est que lui a laissé sa vie pour nous; et nous, nous devons laisser nos vies pour les frères.
3 : 17
Mais celui qui a les biens de ce monde, et qui voit son frère dans le besoin, et qui lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui?
3 : 18
Enfants, n'aimons pas de paroles ni de langue, mais en action et en vérité.
3 : 19
Et par ceci nous saurons que nous sommes de la vérité, et nous assurerons nos coeurs devant lui;
3 : 20
-que, si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur et il sait toutes choses.
3 : 21
Bien-aimés, si notre coeur ne nous condamne pas, nous avons de l'assurance envers Dieu;
3 : 22
et quoi que nous demandions nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous pratiquons les choses qui sont agréables devant lui.
3 : 23
-Et c'est ici son commandement, que nous croyions au nom de son Fils Jésus Christ et que nous nous aimions l'un l'autre, selon qu'il nous en a donné le commandement;
3 : 24
et celui qui garde ses commandements demeure en lui, et lui en cet homme; et par ceci nous savons qu'il demeure en nous, savoir par l'Esprit qu'il nous donné.